Actualités du Développement Durable


Travailler sur soi est un acte responsable :

être relié davantage à soi-même permet de tisser des liens vrais avec les autres, et être davantage conscient de son impact sur le monde et les autres.

 

Vous trouverez ici l'actualité du Développement Durable, par le truchement du magazine Novethic.


actualites developpement durable novethic

 

//  Les dernières actualités du magazine

[VIDEO] Yvan Bourgnon lance le Manta, un bateau géant nettoyeur des océans (sam., 21 avril 2018)
C’est un immense aspirateur à plastique de 70 mètres de long pour 61 de haut. Le Manta, un bateau conçu par le skipper Yvan Bourgnon, va dépolluer les océans. Grâce à des gros collecteurs, il va récupérer les déchets plastiques et les trier directement à bord. Le navire est, quant à lui, alimenté entièrement aux énergies renouvelables.
>> Lire la suite

Les importations de produits bios devront répondre aux normes européennes (ven., 20 avril 2018)
Les députés européens ont tranché. Désormais, tous les produits bios importés devront répondre aux exigences européennes. Une manière de rehausser la qualité et de répondre aux attentes consommateurs. Parallèlement, ils ont adopté un arsenal de mesures visant à faciliter la conversion des agriculteurs conventionnels en bio.
>> Lire la suite

[Décryptage] La gouvernance d’entreprise à l’épreuve de la famille Bolloré (ven., 20 avril 2018)
Vincent Bolloré a profité de l’Assemblée générale du groupe Vivendi le 19 avril pour annoncer qu’il transmettait à son fils Yannick la présidence du conseil de surveillance de ce groupe coté. Il impose ainsi une succession dynastique au sein d’une entreprise membre du CAC 40 sans que les mécanismes de contrôle de gouvernance puissent apparemment l’en empêcher.
>> Lire la suite

Green Fund Bonds remain marginal in Europe, while general interest continues to grow (ven., 20 avril 2018)
The political push towards green finance in Europe has led to unprecedented momentum in 2017 in terms of green fund growth. Assets reached €32.2 billion, up 49% year-on-year, and two countries are taking the lead: France and Switzerland.
>> Lire la suite

L'État lance un appel d'offres photovoltaïque dans le Haut-Rhin pour préparer l'après-Fessenheim (ven., 20 avril 2018)
L'État va procéder à un appel d'offres de 300 mégawatts pour des installations photovoltaïques dans le Haut-Rhin où la centrale nucléaire de Fessenheim va fermer, a déclaré le secrétaire d'Etat à la Transition écologique Sébastien Lecornu.
>> Lire la suite

[Vidéo] Retard du Model 3 : Tesla a trop robotisé son usine automobile, admet le PDG Elon Musk (ven., 20 avril 2018)
Les robots ne sont finalement peut-être pas encore prêts à prendre la place des humains et à provoquer un chômage technologique de masse. Pour Elon Musk, le PDG de Tesla, le retard pris dans la production sa voiture électrique Model 3 est dû à une automatisation excessive de son usine ultramoderne en Californie.
>> Lire la suite

La bio-raffinerie de Total à La Mède sera dopée à l'huile de palme, dénoncent des ONG (jeu., 19 avril 2018)
La bio-raffinerie de Total à La Mède (Bouches-du-Rhône) consommera 550 000 tonnes d'huile de palme par an, faisant "bondir les importations françaises" de cette huile décriée, ont dénoncé jeudi 19 avril des ONG, alors que le gouvernement veut lutter contre la déforestation importée. Le groupe pétrolier français compte mettre en service cette bio-raffinerie cet été.
>> Lire la suite

Des scientifiques créent par hasard une enzyme dévoreuse de plastique… qui pourrait sauver les océans (jeu., 19 avril 2018)
[Mis à jour le 19 avril] Des chercheurs américains et britanniques ont conçu par hasard une enzyme capable de détruire du plastique, ce qui pourrait contribuer à résoudre le problème mondial lié à ce type de pollution, selon une étude publiée le 16 avril le "Comptes-rendus de l'académie américaine des sciences" (PNAS).La société française Carbios, juge toutefois être plus avancée que les anglo-saxons sur ce sujet.
>> Lire la suite

La France doit améliorer sa politique de soutien aux énergies renouvelables selon la Cour des comptes (jeu., 19 avril 2018)
Dans un rapport publié mercredi 18 avril, la Cour des comptes estime que la France doit renforcer la cohérence, l'efficience et la transparence de sa politique de soutien au développement des énergies renouvelables.
>> Lire la suite

[LA VIDEO DES SOLUTIONS] La RATP joue la transparence sur la qualité de l'air dans le métro (jeu., 19 avril 2018)
Après les polémiques à répétition sur la qualité de l'air dans le métro et le RER, la RATP a choisi de rendre accessible, via un site dédié, les données sur le CO2, le Nox et les particules fines de ses stations. Le taux de ces particules y est particulièrement élevé à cause du système de freinage du matériel roulant. Pour y remédier la RATP lance un plan de rénovation de son système de ventilation et investit dans du nouveau matériel roulant.
>> Lire la suite

Transparence financière et climat : 10 entreprises s’engagent à suivre les recommandations de la TCFD (mer., 20 sept. 2017)
10 entreprises, de premier plan s’engagent à mettre en œuvre d’ici trois ans les recommandations de la TCFD, le groupe de travail international sur la transparence financière en matière de climat. C’est ce qu’elles ont annoncé dans un communiqué commun (1), publié à l’occasion de la Climate Week de New York. Objectif : montrer que des entreprises de premier plan s’engagent à suivre les recommandations de la task force en matière de transparence et de gestion des risques financiers liés au changement climatique. L’idée étant de créer un effet d’entraînement auprès des autres entreprises pour qu'à terme, les performances et risques financiers liés au climat deviennent des critères classiques de décisions pour les entreprises et le secteur financier. Les entreprises qui se sont engagées dans cette démarche sont issues de 7 secteurs d’activités différents. Il s’agit de : Aviva, Royal DSM, Enagás, Ferrovial, Iberdrola, Marks & Spencer, Philips Lighting, Wipro Ltd, WPP et de l’entreprise de services informatiques française Sopra Steria. Plus de transparence sur les implications financières des risques et opportunités liés au climat La TCFD incite les entreprises à présenter une analyse prospective de leurs activités dans un scénario 2°C, c’est-à-dire en ligne avec l’Accord de Paris et son objectif de limitation du réchauffement de la planète à moins de 2°C d’ici la fin du siècle. Ces entreprises fourniront des "informations sur les implications financières des risques et opportunités liés au climat afin de comprendre comment leur modèle peut s’adapter au changement climatique et exploiter les opportunités que l’économie bas-carbone est déjà en train de créer". (1)    Lire leur déclaration ici
>> Lire la suite

Climat : EpE publie des lignes directrices pour calculer et communiquer sur les émissions évitées (ven., 08 sept. 2017)
L’association Entreprises pour l’environnement (EPE) vient de publier un guide pratique d’une quarantaine de pages sur les émissions évitées de gaz à effet de serre. Depuis la COP21 en effet, les entreprises sont de plus en plus nombreuses à s’intéresser au sujet et à communiquer dessus. Pourtant, "le sujet est suffisamment complexe pour qu’il n’existe pas de standard ou de norme sur leur évaluation, sauf dans quelques secteurs tels que la chimie ou les technologies de l’information et de la communication", souligne Jean-Dominique Sénart, président du groupe Michelin et d’EpE. Un manque d’harmonisation qui nuit à la communication autour de cet outil. Et ce, alors que les investisseurs sont de plus en plus intéressés par les indicateurs de CO2 évités, particulièrement dans le cas des émissions de Green Bonds. Le guide permet donc de faire un point bienvenu sur le sujet. En commençant par définir le sujet : l’évitement d’émissions correspond à la réduction d’émissions que permet la mise en œuvre d’une solution bas-carbone (produit, service, projet ou investissement) par rapport à un scénario de référence. Des guidelines pour avancer sur une harmonisation du calcul Le guide propose aussi des recommandations sur : le choix de la méthode de calcul (tableau récapitulatif des méthodes existantes), de la solution de référence (un élément clé de la mesure), la définition du périmètre de calcul (choix du scénario, période d’évitement, analyse du cycle de vie…), la prise en compte de l’ensemble de la chaîne de valeur, et enfin sur la façon de consolider les résultats et de communiquer. Pour illustrer les méthodes existantes et les difficultés rencontrées, 20 entreprises membres d’EPE ont accepté de témoigner sur leurs pratiques : on y trouve ainsi les cas de la SNCF, d'Air France, de Veolia ou de Suez. Au delà des émissions de GES évitées, EpE estime que la publication de ce guide ouvre la voie au calcul des évitements sur d'autres impacts environnementaux tels que la consommation de ressources, l'empreinte eau, les impacts sur la santé ou la biodiversité. Et appelle les directions développement durable mais aussi les services de R&D, de communication et de marketing à s'en saisir. Le guide est à consulter ici
>> Lire la suite

Business and Climate Summit : à New Delhi, le secteur privé appelle à plus de coopération sur le climat (lun., 04 sept. 2017)
A l’occasion de la troisième édition du Business and Climate Summit qui s’est déroulée à New Delhi en Inde les 31 août et 1er septembre, le secteur privé a appelé, dans une déclaration finale, à "une forte coopération" multi-acteurs contre le changement climatique. La déclaration insiste sur 5 axes : - La nécessité d’agir dès maintenant. "Nous encourageons les entreprises dans leurs initiatives bas-carbone et économie circulaire, ainsi que les bonnes pratiques comme les approches basées sur la science, la fourniture en énergies renouvelables, la promotion de l’efficacité énergétique, la conservation de la forêt, et des outils comme le prix du carbone interne" et à appliquer "autant que possible les recommandations de la TCFD". - Le fait que la transition bas carbone est la seule façon d’atteindre une économie durable. "Nous encourageons les gouvernements à stimuler l’investissement dans des infrastructures bas-carbone et à coopérer avec le secteur privé lorsqu’ils révisent leur NDC (contribution nationale sur le climat) afin d’élever les niveaux d’ambition." - La nécessite que les gouvernements gardent le changement climatique comme priorité politique. "Laissé de côté, le sujet du changement climatique peut contribuer à une plus grande instabilité géopolitique, une menace pour les chaînes d’approvisionnement et l’accès à l’énergie, à l’eau et la nourriture, et augmenter les coûts pour les entreprises. Les entreprises ont besoin d’un cadre politique stable, que l’Accord de Paris fournit et que les dirigeants politiques doivent mettre en œuvre." - L’importance de la coopération entre acteurs pour accélérer le changement. "Nous sommes convaincus que la réponse au changement climatique dépendra avant tout du succès des coopérations entre les parties prenantes : citoyens, gouvernements, régions, ONG, chercheurs, et entreprises." - La nécessité de mettre en place des instruments économiques. "Nous appelons les gouvernements à déployer et encourager l’utilisation d’instruments politiques fiscaux, économiques et autres pour faciliter l’utilisation d’approches de marché pour promouvoir l’efficacité économique et atteindre les objectifs de décarbonation et croissance économique." Rappelons que la première édition, qui avait eu lieu en mai 2015 à Paris, avait permis de mobiliser le secteur privé en amont de la COP21. Le prochain sommet se tiendra lui en septembre 2018 à San Francisco (Californie) lors du Global climate action. L’occasion de montrer la mobilisation des acteurs privés et publics américains à l’Accord de Paris.
>> Lire la suite

Le Brexit pourrait augmenter le risque d’esclavage moderne (ven., 01 sept. 2017)
Selon un rapport commandé par l'organisme britannique Focus on Labour Exploitation, le Brexit pourrait augmenter le risque d’esclavage moderne pour les travailleurs européens au Royaume Uni. "L’incertitude [liée au Brexit] réduit la confiance des travailleurs européens travaillant en Grande-Bretagne dans leurs droits et rend plus difficile le fait de dénoncer les abus. Nous avons urgemment besoin d’informations claires de la part du gouvernement pour éviter que des employeurs peu scrupuleux profitent de la peur et de la confusion ressentie par beaucoup de travailleurs", peut-on lire. Un autre rapport, publié en juillet dernier par l’Anti-Trafficking Monitoring Group (ATMG), estime que le Brexit est une menace existentielle pour la coopération entre le Royaume-Uni et les pays européens en matière d’esclavage moderne. Selon l'étude, l’Union européenne a joué un rôle déterminant dans la lutte menée par Londres contre l’esclavage moderne grâce à des mécanismes de partage et des organisations comme Europol ou Eurojust. Cela a permis d’améliorer l’échange d’informations et la coopération entre les pays membres sur ces sujets. Les auteurs estiment que le Brexit risque de remettre en question les progrès réalisés et la protection des victimes. Lire les rapports : Lost in transition : Brexit and Labor exploitation  Brexit and the UK’s fight against modern slavery
>> Lire la suite

Principes directeurs de l’OCDE : accord financier entre Heineken et des anciens ouvriers congolais (mar., 29 août 2017)
168 anciens ouvriers de la brasserie Bralima, une filiale de Heineken en RDC, ont reçu une compensation financière de la part de la maison mère Heineken à la suite d’un accord trouvé dans le cadre d’une plainte déposée en octobre 2015 devant le PCN (Point de Contact National) de l’OCDE néerlandais en 2015.  Un accord "confidentiel". Mais que le journal Le Monde estime à 1,1 million d’euros.  L’accord constitue "précédent historique", selon Joseph Wilde-Ramsing, coordinateur d’OECD Watch qui souligne que les accords, notamment financiers, dans le cadre de plaintes liées aux principes directeurs de l’OCDE, sont rares. "Ce cas révèle le potentiel des PCN pour fournir un accès à la réparation et aider à résoudre les conflits entre les entreprises et les communautés à condition que les PCN aient suffisamment de ressources et de soutien politique", ajoute-t-il. L’affaire remonte à la fin des années 90 lors de la guerre civile. Les ouvriers de la brasserie Bralima accusaient la brasserie d’avoir profité de la période de conflit pour licencier de façon abusive et d’avoir "collaborer avec le mouvement rebelle RDC-Goma". Or, Heineken, en tant que maison mère, "devait avoir connaissance de la situation et aurait dû user de son influence pour empêcher cet abus de droit des travailleurs", souligne SOMO, une ONG qui a conseillé les ouvriers pendant la procédure. Des leçons qui ne pourront pas être partagées Les deux parties se déclarent satisfaites selon Le Monde. Un procès en justice "aurait pu créer d’énormes dommages à la réputation de la marque, remarque de son côté Me Channa Samkalden, qui a représenté pour une période les plaignants dit-elle. Un procès aurait fait ressortir la question de la collaboration avec les rebelles. Le brasseur aurait pu être obligé d’exhumer de vieux dossiers qu’il a préféré clore définitivement". Le PCN néerlandais qui a par ailleurs fait plusieurs recommandations à Heineken, regrette cependant que "les leçons tirées de cette expérience ne pourront pas être partagées avec d'autres points de contact".
>> Lire la suite


psychothérapeute psychotherapeute psychanalyste lyon 2ème centre cordeliers

Karolina DOMINIQUE - Psychothérapeute & Psychanalyste à Lyon

Psychothérapie Brève - Psychothérapie de Soutien - Psychanalyse Rêve Éveillé

8, rue de Brest, 69002 LYON - Tel : 06 49 92 16 71